Methodology | Méthodologie

Paint Sculpting:

Painting for me is like glass blowing where I can control the viscosity of the matter and as with glass, they are both worked in a liquid state. But, unlike glass’ ephemeral work time, paint has shown me its capacity to change its state at different stages of viscosity.
Over time, I developed techniques for the different stages of the evolutionary process as the  paint changes from liquid to a solid.
The more I evolve in this creative process my techniques I require an increasing number of assistants to be able to set an instant of the evolution of matter in fragments of a seconds. It is from this, the subtitle of my last vernissage became “Projections and Ruminations of Color”. 

The Format:

 By integrating my body proportions in my gestures, the pictorial expression (composition and color) and the format of the piece in union of the proportions of the golden ratio, phi Φ = 1.618; it allows me to follow the beauty matrix utilized by Plato, Leonardo da Vinci or, Le Corbusier; to obtain a pleasant setting in relation to the observer. 

The Tools:

 It is not the tools that adapt themselves to the viscosity of the paint but the pictorial intention and bodily gestures. By creating my own tools in metal or wood, I can control the outcome of abstract expression and reveal different combinations of emotional impressions.The transformation of state:

Like cooling glass, paint will shrink during its’ drying (which can take months or even years) and crack. The blending of my mediums organizes the cracking due to the evolutionary life of paint and the mixture of different viscosities which allows building of its structure in time. It is from my familiarity in working with different mediums that gives me the history to organize how the outcome will develop over time.

~

Méthodologie

Sculpter la peinture:

Au même titre que le verre soufflé, peindre est pour moi la maitrise de la viscosité de la matière; que se soit le verre ou la peinture, tout deux se travaillent à l’état liquide. La peinture a la capacité de se maintenir à différent stade de viscosité pendant une très longue durée contrairement au coté éphémère du soufflage de verre.
Au fil du temps, j’ai développé des techniques pour les différents stades de l’évolution du processus de changement de l’état liquide au solide.
Plus j’évolue dans ce processus de création, comme le verre soufflé, mes techniques demandent un nombre croissant d’assistants afin de pouvoir fixer pour l’éternité un instant de l’évolution de la matière en un fragment de seconde. C’est à partir de cela que le sous-titre du vernissage est devenu «Projections et Ruminations des Couleurs”.

Le format:

En intégrant mes proportions corporelles dans ma gestuelle, l’expression picturale (la composition et la couleur) et le format de l’œuvre avec les proportions du nombre d’or, le rapport Φ=1.618; cela me permet de suivre le canon de la beauté utilisé par  Platon, Leonard de Vinci ou encore, Le Corbusier; afin d’obtenir une création agréable au regard de l’observateur.

Les outils :

Ce ne sont pas les outils qui s’adaptent à la viscosité de la peinture, mais l’intention picturale et la gestuelle corporelle. En créant mes outils de métal ou de bois, cela me permet de contrôler le résultat abstrait de l’expression picturale et de révéler les différentes combinaisons de sensations émotionnelles, d’impressions.

Le changement d’état:

Comme le verre, La peinture se rétracte lors du séchage et elle craque. Le joint de retrait permet de contrôler ce craquement dû à la vie de l’évolution de la matière. Le mélange de peinture de différentes viscosités permet de construire la structure de l’évolution de l’œuvre picturale dans le temps.